Départ du Père Breguet de notre paroisse

Chère Paroissienne, cher Paroissien.
Monseigneur Laurent BRÉGUET curé de la paroisse depuis 12 ans nous quitte.
Il vient d’être nommé par le Pape François et l’Ambassadeur de France en Italie :
“Recteur de la paroisse Saint Louis des Français à Rome. “
Cette nomination l’honore.
Nous vous proposons de lui manifester notre reconnaissance en participant à une Collecte paroissiale.

Le Père Laurent BRÉGUET célébrera la messe de l’au revoir le :

DIMANCHE 19 Juillet 2020 à 10 h 30

Vous êtes tous conviés à un vin d’honneur Salle Saint-Laud à l’issue de cette messe.

Au cours de cette rencontre nous lui remettrons la collecte pour son départ.

L’Equipe d’Animation Paroissiale Le Conseil Economique Paroissial

Pour votre participation :

Merci de nous adresser votre chèque à l’ordre de la Paroisse au

Presbytère Paroisse St Laud
4 rue Marceau
49100 ANGERS

21 juin : Nomination de notre curé, Mgr Laurent Breguet, en tant que recteur de l’église nationale Saint-Louis-des-Français à Rome

Un « pasteur » pour les Français de Rome
Portrait
Mgr Laurent Breguet, 66 ans, a été nommé recteur de l’église nationale Saint-Louis-des-Français à Rome par l’ambassade de France près le Saint-Siège.

« Essentiellement, je suis un curé. » Ainsi se définit Mgr Laurent Breguet, 66 ans, tout juste nommé recteur de Saint-Louis-des-Français, l’église des Français de Rome. À l’autre bout du téléphone, sa joie transparaît d’arriver l’an prochain dans la Ville éternelle, où sa nomination, fruit d’un parcours compliqué où interviennent la Conférence des évêques de France, plusieurs organes de la Curie, le diocèse de Rome et l’ambassade de France près le Saint-Siège, aura été retardé par la crise du coronavirus.
Son parcours est tout aussi atypique que sa nomination. Angevin de naissance, il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Digne, marqué par la figure de Mgr Edmond Abelé qu’il avait connu comme évêque de Monaco et qu’il suivra dans Alpes-de-Haute-Provence, où il sera son secrétaire tout en servant en paroisse. À la démission de Mgr Abelé, il rejoindra le diocèse d’Angers, où il sera curé à la ville comme à la campagne.
« C’est un homme droit et dynamique, toujours prêt à rendre service, ayant un bon contact avec tous », décrit une fille et petite-fille de ses paroissiens angevins, vivant aujourd’hui à Rome où elle se réjouit de retrouver comme curé cet homme jovial et largement apprécié.
« Voir les choses à travers le prisme des gens »
« Je suis avant tout un pasteur : j’aime les gens, j’aime leur parler de l’Évangile », explique celui qui a aussi longtemps exercé à l’officialité, le tribunal diocésain. « Mais, là aussi, j’ai toujours essayé de voir les choses à travers le prisme des gens et je ne crois pas avoir été un juge sévère », confesse celui qui se retrouve bien avec la « miséricorde » chère à François…
Un pape qu’il espère faire revenir contempler les célèbres Caravage de l’église Saint-Louis devant lesquels le cardinal Bergoglio venait régulièrement se recueillir quand il logeait à la Maison Paul-VI voisine.
Ce pasteur dans l’âme reconnaît aussi être « un administrateur ». « C’est mon côté Breguet », sourit celui qui est issu d’une vieille dynastie protestante d’horlogers – son frère est toujours un des dirigeants de la prestigieuse maison fondée en 1775 par Abraham Breguet et désormais intégrée au groupe Swatch – et d’avionneurs : constructeur des fameux avions Breguet son grand-père Louis sera à l’origine d’Air France.
« Tu portes un nom célèbre, mais c’est à toi de faire tes preuves »
Une ascendance sur laquelle il cultive la discrétion naturelle propre à cette « Haute société protestante » dont il est issu, même si, par son mariage, son père a choisi le catholicisme. « Mes parents m’ont toujours dit : “Tu portes un nom célèbre, mais c’est à toi de faire tes preuves” », raconte-t-il.
Entorse à l’héritage familial, ce n’est pas Air France, mais par Alitalia qu’il viendra début juillet à Rome rencontrer sa nouvelle paroisse et son prédécesseur, Mgr François Bousquet qui, après 9 ans à Rome, regagnera son diocèse de Pontoise comme curé de Magny-en-Vexin où ce pasteur attentif souhaitait retrouver « une vie de curé de campagne ».

Nicolas Senèze, à Rome,
le 22/06/2020 à 17:12

Source : https://www.la-croix.com/Religion/C...

14 juin : Arrêt de la messe du dimanche soir

La messe du dimanche soir 18h00 est supprimée à l’église Saint Laud. La messe de 18h30 à la cathédrale d’Angers est toujours en place.

31 mai : Reprise des messes en semaine

La reprise des messes en semaine commencera mardi de la Pentecôte le 2 juin à 9H.

27 mai : Précisions sur la reprise des messes

Il n’y a pas d’inscription des fidèles à la messe par internet.
Chacun vient avec son masque, le gel hydroalcoolique sera à disposition l’entrée de l’église.
Merci de bien arriver 20 minutes avant l’office.
Il y a 130 places à chacune des trois messes, elles seront données aux premiers arrivés.

23 mai : reprise des messes à la paroisse Saint Laud

Suite aux annonces gouvernementales et en union avec le diocèse, les messes reprendront à la paroisse à partir du samedi 30 mai 2020.
Le calendrier des messes a été adapté afin de respecter les mesures sanitaires mises en place.

  • Le samedi : messe habituelle à 19H00
  • Le dimanche : messe habituelle à 10h30 et ajout d’une messe à 18h00 pour permettre au plus grand nombre d’y assister.

Le port du masque sera obligatoire. Ainsi, les messes seront lues et ne comporteront pas de chants.
Au plaisir de tous vous retrouver dans notre belle église !