Vie de la paroisse

Visite du patriarche Younan à la paroisse Saint Laud

Le samedi 11 mai 2019 le patriarche Ignatius Youssef III Younan , Patriarche d’antioche pour l’église catholique de Syrie est venu rendre visite à la paroisse.
Voici quelques souvenirs de ce passage.

Voyage de la paroisse à Solesmes

Le samedi 9 mars dernier, la paroisse Saint Laud organisait un voyage à l’Abbaye Saint Pierre de Solesmes, dans la Sarthe.
Les 47 personnes participantes – parmi lesquelles se trouvaient quelques paroissiens de Sainte Bernadette ont découvert avec plaisir le célèbre monastère des bénédictins qui fut restauré par Dom Prosper Guéranger (1805-1875) au XIX e siècle. Durant la matinée, la messe conventuelle a été l’occasion pour les fidèles de goûter au chant grégorien qui fait la renommée de l’Abbaye. À l’issue de celle-ci, le groupe a bénéficié d’une visite commentée des Saints de Solesmes, magnifiques ensembles sculptés de la fin du XV e siècle et du XVI e siècle situés au niveau du transept de l’édifice, puis d’un exposé donné par un moine sur l’histoire du monastère et de la vie monastique aujourd’hui.
Après un déjeuner pris au restaurant à Malicorne-sur-Sarthe, nous avons visité le musée de la faïence, installé sur un ancien site de production à Malicorne. Les participants ont découvert avec une grande curiosité les collections du musée, qui retracent l’histoire d’une activité industrielle qui a laissé une trace importance dans la région du sud de la Sarthe et bien au-delà.
Après une petite heure de trajet en car, tout le monde est rentré dans la bonne humeur place de l’Académie, à Angers, en fin d’après-midi.
Paul Henry Lecuyer ( EAP)

Voeux 2019

Chers paroissiens(nes),
Au seuil de cette nouvelle année, je suis heureux de présenter mes vœux de belle et heureuse année 2019 à tous et à chacun(e). Je les forme, ces vœux, dans la prière et l’amitié, alors que notre pays vit depuis plusieurs semaines de graves tensions révélatrices d’une crise profonde. Je forme ces vœux pour que cette nouvelle année soit vécue, dans la paix sociale et l’unité retrouvée grâce à un dialogue constructif.
Merci à ceux et celles qui se réunissent chaque mardi à 17H à l’église pour prier le chapelet devant Notre Dame du Salve, merci à ceux et celles qui depuis un mois accueillent chez eux la statue de Notre Dame de Fatima et qui réunissent parents ou voisins pour prier pour l’Eglise comme nous l’a demandé le Pape François et qui prient aussi pour la France, qui dans son passé a surmonté bien d’autres situations très difficiles. Noël porte un fantastique message d’Espérance pour l’humanité, c’est la fête d’une nouvelle naissance pour chacun(e).
Je profite également de ces vœux pour remercier tous ceux et celles qui à un titre ou à un autre donnent de leur temps avec enthousiasme et fidélité dans les engagements qu’ils ont pris pour que vive la paroisse. Ma pensée va particulièrement à tous ceux et celles qui ont fait de Noël une fête splendide par la beauté des messes de la Nativité. La décoration florale, la crèche, les chants, tout cela concoure à élever nos âmes et à unir nos cœurs dans la prière. Je leur exprime toute ma gratitude.
A vous tous, comme à ceux et celles que vous aimez, je souhaite une belle année, guidée par la Foi et l’Espérance qui habitent nos cœurs A nous de vivre ces trois verbes « Aimer, Evangéliser, Servir », pour en témoigner. Je vous assure de ma prière et me confie à la vôtre.

Mgr Laurent Breguet
Curé de Saint Laud

Dimanche 16 décembre 2018 : Concert de Noël

INTENSO donnait son Grand Concert de Noël à Saint-Laud, à la fois concert d’ouverture des 10 ans d’INTENSO et concert de Noël de la paroisse en présence de notre curé, Monseigneur Breguet.

Crédit Photo : Philippe Bécot

Matthieu Bécot (président dINTENSO), Monseigneur Breguet (curé de Saint-Laud), Xavier Truong-Fallai (directeur artistique et musical d’INTENSO), Thomas Pellerin (organiste titulaire de la cathédrale d’Angers), et tous les chanteurs.
Crédit Photo : Carole Delaunay

Dimanche 9 décembre 2018-16H : Hommage à Claude PLANTINET

Discours de Mgr Laurent BREGUET Curé de Saint Laud

Dimanche 9 décembre 2018 : Messe de soutien à l’AED

La messe a été célébrée par le Père Samer NASSIF de l’Aide à l’Eglise en Détresse.
Voici ses remerciements adressés aux paroissiens :
"Je tiens à remercier la paroisse Saint Laud pour avoir accueilli l’AED. Merci pour votre attention accordée à l’AED et à travers elle aux Chrétiens persécutés dans le monde et surtout en Orient.

SVP transmettez un salut chaleureux dans le Christ à tous vos paroissiens.

Nous voici dans le temps de l’Avent : voici un beau texte syriaque de Saint Ephrem :

Le Seigneur vint en Elle (la Vierge Marie) pour se faire serviteur.
Le Verbe vint en elle
pour se taire dans son sein.
La foudre vint en elle
pour ne faire aucun bruit.
Le pasteur vint en elle
et voici l’Agneau né, qui pleure sans bruit.
Car le sein de Marie
a renversé les rôles :
Celui qui créa toutes choses
est entré en possession de celles-ci, mais pauvre.
Le Très-Haut vint en Elle (La Vierge Marie),
mais il y entra humble.
La splendeur vint en elle,
mais revêtue de vêtements humbles.
Celui qui dispense toutes choses
connut la faim.
Celui qui étanche la soif de chacun
connut la soif.
Nu et dépouillé, il naquit d’elle,
lui qui revêt (de beauté) toutes choses."

Saint Ephrem, Hymne "De Nativitate" 11, 6-8,

Restons unis dans la fraternité sacerdotale par le Christ notre Seigneur : je vous souhaite un bon travail sacerdotal et pastoral fructueux.

Union de prières.

Voici quelques souvenirs de cette messe

Samedi 17 novembre 2018 : inauguration des vitraux

Le 17 novembre a eu lieu l’inauguration des travaux et la bénédiction des vitraux de l’église en présence de représentants de la mairie d’Angers et des entreprises ayant œuvré à cette belle réalisation.
La cérémonie a été accompagnée d’un moment musical interprété par l’ensemble vocal "Intenso" sous la direction de Matthieu Becot.

Voici donc quelques souvenirs de cette cérémonie.

La bénédiction des vitraux par Mgr Breguet
Le moment musical interprété par l’ensemble vocal "Intenso" :
Le temps de convivialité dans les salles paroissialles

Le discours de Mgr Breguet :

L’article paru dans Le Courrier de l’Ouest du 17 novembre 2018 :

Dimanche 7 octobre 2018 : Messe de rentrée 2018-2019



Le dimanche 7 octobre s’est déroulé la traditionnelle messe de rentrée de la paroisse Saint Laud. Les nouveaux paroissiens ont été accueillis à la fin de la messe par l’équipe d’animation paroissiale et le Père Breguet.
Ensuite, la communauté paroissiale s’est retrouvé autour d’un pique-nique partagé dans les salles de la paroisse.
Bienvenue donc à tous les nouveaux paroissiens !








Premières communions 2019

Les Sœurs assureront dans la paroisse la préparation des enfants à la
Première communion. La première réunion aura lieu en octobre. Les
parents intéressés peuvent rencontrer les Sœurs et inscrire leur enfant
mercredi 12 septembre à partir de 11H salle St Pierre- St Paul.
Les parents peuvent joindre Sœur Philippine au 02 30 96 62 25 ou
par mail : gfougeray chez fmnd.org tant pour les enfants adorateurs que
pour les premières communions.

Projet d’actions pastorales de la Paroisse - 27.09.2015

Ce projet d’actions pastorales répond à la demande de notre évêque que chaque paroisse rédige un projet pour les trois ans à venir.
Le nôtre s’inscrit dans la suite du précédent qui vous avait été remis le premier dimanche de l’Avent 2009. II a fait l’objet d’un travail en EAP, durant l’année 2014-2015 afin de l’actualiser et de définir quelques priorités.
Le fil conducteur de ce projet demeure le passage de l’Évangile de Sain ! Luc des disciples d’Emmaüs (Luc 24,13-35),

En lien avec les huit principes de la charte du synode diocésain de 2007. ce projet s’articule autour de trois verbes :
ACCUEILLIR. L’accueil de tous et la vie fraternelle.
CELEBRER : La prière, les sacrements et les célébrations eucharistiques.
ANNONCER L’annonce de l’Évangile, l’éducation de la Foi et le témoignage

Accueillir
Accueil de tous et la vie fraternelle. (Principe N°2 • « Tisser un réseau de communautés proches et fraternelles » )
Les équipes d’accueil aux messes dominicales, l’accueil au presbytère au cours de l’année, l’accueil dans l’église durant les mois d’été, l’accueil particulier des nouveaux paroissiens sont autant de réalités offertes pour l’accueil de tous.
« Les après-midis soleil » sont proposés régulièrement pour les personnes seules qui aiment se retrouver autour d activités variées, ludiques ou spirituelles
Après la messe dominicale est proposé de temps en temps un verre de l’amitié ou un pique-nique, afin de favoriser la vie fraternelle dans la paroisse.
II nous faut amplifier ces services en y associant des personnes nouvelles.

A l’initiative de notre évêque, toutes les paroisses sont invitées à créer des fraternités paroissiales qui se constitueront à partir de la proximité géographique. En ce qui nous concerne, en tant que paroisse urbaine, elles se constituent dais les immeubles, les rues, les quartiers.
Les membres des fraternités s’y engagent librement pour une durée raisonnable. Ils prendront soin les uns des autres, en apprenant à se connaitre et à s’apprécier dans leurs différences, en partageant joies et peines en se soutenant dans la prière et le partage de la Parole de Dieu
Les membres chercheront aussi à mettre en œuvre des actions de proximité qui répondront aux besoins des personnes de leurs quartiers en lien avec I ‘Équipe d’Animation Paroissiale et les structures paroissiales préexistantes.

Célébrer La Prière, les sacrements et les célébrations eucharistiques. (Principes N°6 et 7« Vivre le dimanche en Église et célébrer les sacrements comme une chance pour la mission.

Sachant que le soin apporté à la beauté des célébrations, favorise un climat de prières, le chœur de l’église a été rénové et un nouvel autel a été réalisé et consacré.
Profitant de ce nouvel aménagement, les différents services : musique et chant, fleurir en liturgie, équipes liturgiques, sacristains et groupe de servants d’autel, sans oublier l’équipe de bénévoles qui nettoie l’église chaque mois sont appelés à vivre leurs missions dans une unité toujours plus grande.
Le groupe des servants d’autel est un moyen de rejoindre les plus jeunes et dans cette perspective, la paroisse inaugure l’accueil, un mercredi après-midi par mois, du groupe des Enfants adorateurs en lien avec la Famille Missionnaire de Notre Dame. Dans le cadre du projet pastoral une attention sera apportée sur le partage entre ce que vivent ces enfants et la paroisse.
Durant l’Année de la Miséricorde voulue par le Pape François qui va s’ouvrir en décembre prochain, va être proposé aux chrétiens de redécouvrir le sacrement de pénitence-réconciliation..

Annoncer La paroisse continuera sa mission d’Église par la catéchèse des enfants, celle des adultes, le catéchuménat et la préparation aux sacrements qui sont des lieux majeurs de l’annonce de l’Évangile.
La paroisse devra mobiliser des catéchistes pour les enfants et soutenir l’équipe d’aumônerie des maisons de retraite du quartier.
Un lundi soir par mois sera proposé une formation à la lecture de l’Évangile. Chaque année, les conférences de carême proposeront l’approfondissement d’un sujet d’actualité sur cinq dimanches consécutifs..
La feuille dominicale et le site internet donnent des informations sur ce que proposent la paroisse et celles du doyenné concernant des enseignements et des témoignages sur des sujets d’actualité et les activités des mouvements et associations caritatives.

Conclusion
Dans son exhortation « la joie de l’Évangile », le pape François nous demande « d’être disciples-missionnaires ». II nous rappelle que c’est le Christ qui nous envole porter la Bonne Nouvelle.
Ce projet a l’ambition d’inspirer tous ceux et celles qui désirent être témoins de leur Foi dans leur vie quotidienne, de renforcer les liens fraternels, et d’encourager le plus grand nombre à participer à la vie de notre paroisse.

Père Laurent Breguet et les membres de l’EAP

Année de la vie consacrée -

A l’invitation du pape, une année de la vie consacrée débutera lors du 1er dimanche de l’Avent. En Anjou, la prière pour les consacrés en paroisse, avec les communautés marquera le début de cette année les 29 et 30 novembre 2014.

La vie consacrée dans la diversité de ses formes est une réalité forte dans le diocèse d’Angers. Les chrétiens du Maine-et-Loire sont donc particulièrement invités à s’associer aux manifestations qui rythmeront cette année.

Pendant ces quatorze mois, des célébrations, des rendez-vous divers auront comme objectif de mettre en lumière les dimensions variées de la vie consacrée.
Orientations et objectifs de l’année de la vie consacrée Catéchèse enfants paroisse Saint Benoît en Val de Moine

Témoignages de trois religieuses de la charité du Cœur de Jésus pour la célébration de leur jubilé d’or - octobre 2014

Témoignage de Sœur Noëlle

J’ai eu la chance de naître dans une famille des Deux-Sèvres, modeste mais naturellement ouverte à l’accueil, une famille où l’amour et la foi se partageaient simplement. La deuxième de 6 enfants, j’aimais la vie et la relation avec les autres me donnait du bonheur.
Comme toutes les jeunes de mon âge, je rêvais d’avoir un mari et des enfants et la route semblait bien se dessiner dans ce sens. Le Christ avait une importance dans ma vie. Les engagements que je prenais dans la paroisse, au lycée, avec les jeunes de mon pays étaient l’expression d’une Foi que je voulais vivre active et communicante.

La rencontre d’un ami a fait basculer tous mes projets, j’ai senti à ce moment-là qu’un amour plus fort encore pouvait combler mon cœur, remplir et réaliser ma vie. C’était comme un appel irrésistible, un pas à risquer : c’était choisir le Christ comme compagnon de vie. L’amour fou et sans mesure de son Coeur séduisait le mien.
C’est ainsi qu’après un temps de réflexion et de prière, je suis entrée dans la Congrégation de vie apostolique des Filles de la charité du Sacré Coeur de Jésus, à la Salle de Vihiers ; et dans l’élan de ma jeunesse, il y a 50 ans, j’ai fait à Dieu, par amour, le don de moi-même dans la Foi et la confiance. Je voulais révéler à tous cet Amour de proximité, de tendresse, de compassion, d’universalité que j’avais découvert dans l’humanité du Cœur du Christ.

Cette spiritualité du Cœur qui fait l’identité de cette Congrégation nourrit mon être tout entier et me tourne vers la Mission : L’Annonce de la Bonne Nouvelle. Consacrée, Envoyée, pendant tout le temps de ma vie professionnelle, ce fut comme enseignante en Collège et Lycée à la Salle de Vihiers, à l’Ecole Maîtrisienne à Angers. Le monde des jeunes dans sa dimension éducative, pastorale, artistique me passionnait : ce fut mon terrain de prédilection.
Le bonheur de transmettre, d’être avec, de tisser des liens tout cela m’a fait vivre et cela me dynamise et décuple mes énergies d’aimer, aujourd’hui encore. Car, depuis l’entrée en retraite, la Mission continue : en communauté avec mes sœurs de la Blancheraie, dans plusieurs services d’Eglise, en Congrégation, dans les divers groupes de chants que j’anime. La rencontre priante et chantante avec mes frères et sœurs laïcs est une grande richesse. Vivre et chanter notre Foi, la partager dans la complémentarité de nos vocations est une aide précieuse sur mon chemin de fidélité.

C’est pourquoi, aujourd’hui, dans la joie d’être au Christ, je rends grâce pour sa fidélité, à Lui, durant ces 50 années. De mon coeur, jaillit un beau chant d’amour et je vous remercie de joindre votre voix à la mienne pour chanter qu’Il est vivant, qu’Il est proche, que sa tendresse est pour tous.

Témoignage de Sœur Marie-Jo

C’est dans une famille chrétienne de l’Anjou, que, jeune, j’ai perçu l’appel du Seigneur . Dans ma commune natale, il y avait des religieuses, des soeurs de La Salle , comme on disait. Au cours d’échanges avec elles, j’ai été marquée par la vie des soeurs missionnaires en Afrique. Alors, je me disais : « Moi aussi, je serai missionnaire en Afrique comme F C S C J » !
Je ne suis jamais allée en Afrique ... mais F C S C J, je le suis :
Je le suis depuis 50 ans, c’est ce que je fête avec vous, aujourd’hui.
C’est au service du monde de la santé que, depuis ce temps, j’ai essayé d’oeuvrer Pour la gloire de Dieu, en fidélité au message de notre fondateur, Jean-Maurice Catroux.
Mon premier lieu de mission fut dans une clinique de notre congrégation : au service des malades, spécialement des malades en fin de vie. L’expression soins palliatifs, n’existait pas alors, mais c’était la même exigence ; même exigence de proximité, d’écoute, de compassion, près de ceux et celles, de tout âge, qui se préparaient pour le grand Passage.
Cette proximité est soulignée dans le Projet Commun d’Evangélisation de notre Congrégation, que je cite :

« Par notre adhésion totale à Jésus-Christ, Révéler qu’Il est vivant,
Témoigner qu’Il est proche, Annoncer que son amour est universel »

Pendant 19 ans, j’ai vécu là, dans cette clinique, en communauté avec des religieuses dont la Congrégation venait de fusionner avec la nôtre, partageant le travail avec un personnel de laïcs, puisant, dans le Cœur de Jésus, ma joie d’être au Christ.

Vient un espoir de départ pour l’Afrique qui fut bloqué par un souci de santé ... et c’est au service des Personnes Âgées en Maison de Retraite que je suis alors envoyée, suivi de 10 années de travail à domicile.
C’est d’une autre richesse que le Seigneur me fait part, une autre vie de relations simples, variées, de contacts directs avec les familles, de gratuité.
Dans ces différents services apostoliques, j’ai essayé - De poser les gestes qui redonnent vie, Attentive aux blessures de notre monde - Soutenue par la contemplation du Cœur de Jésus.

Pourquoi un nouvel appel interrompt-il cette voie-là ?
En 2007, un appel de service de Congrégation me trace un nouveau chemin : On me demande d’être responsable de la Province France :
Disponibilité, mobilité font partie de notre réponse au premier oui donné. A Lui, d’être là.

Et maintenant, c’est à la communauté de La Blancheraie que je suis en responsabilité depuis bientôt une année ... heureuse, aujourd’hui, de fêter, avec la Paroisse St Laud, l’amour et la fidélité du Seigneur.

Témoignage de Sœur Yvonne

Je suis originaire de Cholet et issue d’une famille chrétienne. Ce terreau familial a vu s’épanouir 4 vocations religieuses, et toutes les quatre sœurs de la Salle de Vihiers.
Il y a exactement 52 ans hier, octobre 1962, je quittais la maison familiale pour une aventure avec le Christ. Cet appel à me donner au Seigneur je l’ai perçu très tôt, vers l’âge de 6 ou 7 ans..Enfant, je portais ce secret en moi et n’en parlais à personne. Plus tard j’ai eu des doutes, des peurs, j’ai refusé d’accepter un tel projet. Le temps passait,...l’appel du Chris demeurait,...après réflexion et prière je me décidai à faire le pas. La vocation à la vie religieuse pour moi , relève d’un choix de la part du Seigneur et d’un don accueilli dans la Foi.

Après deux années de discernement à la Maison-Mère, (le temps du noviciat) j’ai prononcé mes premiers vœux. Ensuite j’ai été appelée par la congrégation à travailler près des jeunes enfants en école primaire. Si j’ai beaucoup donné, en retour j’ai beaucoup reçu : leur spontanéité, leur fraîcheur, leur joie de vivre, leur vie de Foi. Parallèlement à ma profession d’enseignante, j’ai assuré la catéchèse dans les paroisses à la demande du clergé.
En 2000, arrivée à la retraite, la congrégation m’appelle pour une mission catéchétique et liturgique dans le diocèse de Bourges.
En 2006 je réintègre le Maine et Loire dans le Baugeois. Là, m’est confié l’animation près des catéchistes et la catéchèse en primaire.

En 2011, je rejoins Sr Marie-Agnès rue Faidherbe. A St Laud, la paroisse m’a sollicitée pour l’accueil au presbytère, les équipes liturgiques, la liturgie des enfants.
Enfin à l’école st Laud on me confie une équipe de catéchèse et le soutien scolaire.

Ces 50 années furent riches de tout ce que le Seigneur m’a donné de vivre dans la prière, la vie fraternelle, les partages et les amitiés qui se sont noués en Eglise, en congrégation et dans les différents lieux de vie où je fus envoyée.

https://picasaweb.google.com/100740...

Sortie paroissiale à Solesmes-10 juin2014

Voyage à SOLESMES des Après-Midis Soleil et des paroissiens de St-Laud du 10 Juin 2014, raconté par Bernard Ruffier, notre chroniqueur

Plus de 50 personnes sont inscrites à cette excursion du 10 Juin vers Solesmes et la région de Sablé. Voyage agréable en car par l’autoroute avec jolis paysages de forêts et de bocage « vert »…
A 10 h, Messe chantée dans l’église abbatiale de Solesmes, accompagnée de chants grégoriens et suivie d’une visite commentée par le Père Saultner, qui nous fit admirer les belles sculptures « Renaissance » à l’italienne du transept.
A 12 h 30, après un bref trajet, arrivée au pèlerinage campagnard de la Chapelle du Chêne avec son beau parc et ses « annexes » groupées autour de la Basilique. Repas simple et chaleureux avec le Père Bréguet venu concélébrer la Messe de Solesmes avec les moines. A 14 h, nous nous réunissons dans le chœur de la Basilique pour entendre un « Frère de St-Jean » nous raconter l’histoire de la statue de la Vierge trouvée dans un chêne et celle de la Basilique. Après quoi, agréable promenade dans le parc sous le soleil.
15 h 30, magnifique parcours de 15 km le long de la Sarthe et de la Vègre, aux rives vertes et lumineuses. Beaux jardins et charmantes demeures. Nous arrivons à Asnières s/ Vègre, joli village de caractère « à l’ancienne » (maisons fleuries au crépi coloré, toits de tuile, ruelles pittoresques, très beau pont roman et lavoir…) Nous visitons longuement l’église du XI° siècle, avec un guide qui nous explique les belles fresques des XII° et XIII° siècles.
17 h 50 : Toujours en longeant la Sarthe (belle vue sur l’abbaye de Solesmes au passage), nous arrivons à Sablé, sous-préfecture du département de la Sarthe. Arrêt de 20 minutes sur le quai National, avec jolie vue sur le château, la Sarthe, la base fluviale et l’écluse fleurie…Pause tranquille, arrêts-café, courses en ville (les fameux « sablés »).
A 18 h15 nous reprenons la route : retour paisible pour arriver à Angers un peu après 19 h. Nous avons passé une belle journée dans une excellente ambiance et un superbe « décor ».

Voir les photos : https://picasaweb.google.com/114919...

Le souvenir vendéen honore la mémoire d’Etienne-Alexandre Bernier.(1762-1806) évêque d’Orléans et de Blois

Angers, en l’église Saint Laud, le dimanche 21 avril 2013[/bleu marine]Exultez - (cliquez) {HTML}

Mot d’accueil à la messe de Mgr Laurent Breguet Curé de Saint Laud à l’issue de laquelle une plaque offerte par le « Souvenir Vendéen » sera dévoilée et bénie pour honorer la mémoire de Monseigneur Etienne-Alexandre Bernier

Frères et Sœurs,
La mémoire de « l’Abbé Bernier » nous réunit ce matin à travers l’hommage qui va lui être rendu. Je suis heureux de vous accueillir, paroissiens de Saint Laud et membres du « Souvenir Vendéen ».
La paroisse est heureuse d’être associée au « Souvenir Vendéen » pour cette circonstance et le remercie pour la pose de la plaque commémorative de « l’Abbé Bernier » qui fût Curé de Saint Laud, Plaque qui sera dévoilée et bénie à l’issue de cette messe.
L’Abbé Bernier refusa de prêter serment à la Constitution civile du clergé qui en fait imposait un schisme avec Rome.
Nous sommes dans les années du 220ème anniversaire de la guerre de Vendée.
Nous ne sommes pas là pour commémorer ces combats aussi glorieux soient-ils, mais pour honorer un grand angevin « l’Abbé Bernier » qui fût mon prédécesseur au début de la Révolution.
Aujourd’hui nous saluons sa mémoire en tant que restaurateur de la paix religieuse en France.
Mgr Delmas évêque d’Angers n’a pas pu se libérer pour présider cette messe, il nous assure de sa prière, le message qu’il nous adresse sera lu tout à l’heure.
Parmi les prêtres qui concélèbrent je suis heureux d’accueillir le Père Jean-Marc Eychenne, Vicaire Général de Monseigneur Blaquart évêque d’Orléans et successeur de l’Abbé Bernier devenu Monseigneur Bernier qui fût durant quatre ans évêque d’Orléans dont le diocèse couvrait à l’époque l’étendue des deux départements du Loiret et du Loir et Cher.
Monseigneur De Germiny évêque de Blois retenu dans son diocèse par les obligations de sa charge pastorale a écrit qu’il est en communion de cœur et de pensée avec nous tous ce matin.
Je suis heureux d’accueillir également pour cette célébration Monsieur le Chanoine Jean Grelon membre du Chapitre de la Cathédrale d’Angers, et de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres d’Angers qui prononcera l’homélie.
Durant cette messe nous aurons à cœur de prier pour les vocations, ce 4ème dimanche de Pâques étant la journée mondiale de prière pour les vocations.

Message de Mgr Emmanuel Delmas évêque d’Angers

Personnalité de premier plan, souvent méconnue, l’Abbé Bemier devenu Monseigneur Bernier, n’en mérite pas moins toute notre attention.
Son histoire est indissociable de la période agitée et tourmentée de la fin du XVIII` et du début du XIX` siècle. Il y jouera un rôle politico-militaire majeur.
La Révolution lui donna l’occasion de donner la pleine mesure de son intelligence. Nommé depuis quelques mois curé de Saint-Laud à Angers, l’Abbé Bernier refusa de prêter serment à la Constitution civile du clergé, et demeura à Angers malgré les persécutions.
Il fut finalement contraint de fuir et rejoignit les armées vendéennes, comme aumônier. Son influence y fut importante et pourtant non indemne d’attaques, à la fois de la part des Républicains et de celle des Vendéens.
L’Abbé Bernier était l’homme de la conciliation, comme il le montra lors des discussions qui permirent le Concordat de 1801 dont il fut un des principaux artisans. Il réussit avec beaucoup d’habileté à rétablir la paix au sein de l’Eglise de France, en restant fidèle à Rome.
Nommé évêque d’Orléans, le 9 avril 1802, il s’y fit remarquer par son action courageuse à réorganiser un diocèse divisé, jusqu’à sa mort survenue le 1 octobre 1806.
Je suis heureux de voir la paroisse Saint-Laud et le "Souvenir Vendéen " s’unir pour honorer la mémoire de ce grand personnage.
Gardons, en effet, en mémoire le combat que mena "l’Abbé Berner " - « c’est sous ce nom qu’il est entré dans l’histoire »- pour la liberté de conscience et de culte et pour le rétablissement de la paix au sein d’un pays meurtri et d’une Eglise persécutée.

NB : L’abbé Bernier refusa la Constitution civile du clergé et le schisme imposé à l’Eglise de France.
Grande figure de la guerre de Vendée et des guerres de l’Ouest, il obtint de Bonaparte, Premier Consul, une paix garantissant la liberté religieuse. Il fut négociateur du Concordat entre la République et le Vatican, signé le 15 Juillet 1801.
Evêque d’un diocèse incluant le Loiret et le Loir-et-Cher, il y rétablit la présence de la religion catholique.
Diaporama, cliquer ici : :https://plus.google.com/photos/1007...

Repas de Noël

Depuis maintenant plusieurs années, la paroisse Saint-Laud organise dans ses locaux un dîner festif et convivial réunissant les personnes esseulées souhaitant passer la veillée de Noël dans une ambiance familiale.
Ce petit réveillon a réuni cette année une cinquantaine de personnes . commun d’autres activités au niveau du Doyenné. Au cours du repas, chansons et sketchs ont fusé spntanément des tables. Les contacts ont été naturellement chaleureux et joyeux.

Repas 2014-https://picasaweb.google.com/103744...

Photos du repas 2013 : https://plus.google.com/photos/1149...
.Voir les photos2012 :https://picasaweb.google.com/114919...

La veillée de Noël

Pour faire participer de façon active les enfants, à débutée par une crèche vivante, suivie de la messe de Noël

Diaporama : https://picasaweb.google.com/114919...
https://plus.google.com/10074054582...